Soeur sourire recrute



  • Nom : Lachance
  • Prénom : Elaine
  • Age : 70 ans
  • Pays : Etats-Unis
  • Signe particulier : pianote, surfe, blogue pour essayer de susciter des vocations



Une Bible à la main et…. un iPad sur son bureau. Soeur Elaine Lachance est entrée dans les ordres en 1959. Et depuis elle a le sourire. « Je ne peux pas m’empêcher de sourire quand je vais dans la chapelle pour prier », confie-t-elle sur son blog. Une « banane » qu’elle veut aujourd’hui transmettre. Sa mission : recruter de nouvelles religieuses. Avec l’aide du tout-puissant internet.

Car il y a urgence pour les soeurs du Bon Pasteur de Québec, basées au Canada mais qui rayonnent sur tout le continent américain. Dans les années 60, quand soeur Elaine Lachance a prononcé ses voeux, il existait une douzaine de couvents de cette congrégation, regroupant 260 religieuses au total aux Etats-Unis. Aujourd’hui, elles ne sont plus que 56. La plus âgée a 64 printemps et aucune nouvelle recrue n’a été signalée au cours des deux dernières décennies. Pour les soeurs du Bon Pasteur, il faut donc recruter, sous peine de disparaître.

Et comme Soeur Elaine Lachance n’est pas qu’une contemplative, elle a décidé de passer à l’action : écriture d’un blog ou création d’une page Facebook, tout est bon pour essayer de susciter des vocations. « Il faut aller là où les jeunes gens sont. Et c’est là qu’ils se trouvent », résume la religieuse qui a longtemps « tracté » à la sortie des écoles catholiques ou publié des annonces dans des revues religieuses avant de passer à la vitesse 2.0.

Ce que Soeur Elaine Lachance veut au fond montrer au web, c’est le quotidien des religieuses au-delà des voeux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Les soeurs du Bon Pasteur travaillent, dans les écoles, en prison, ou auprès de femmes en souffrance. Et puis elles s’amusent, jouent de la guitare, font des parties de bowling sur une Wii, prennent la pose avec leur chien Simba,…

Un brin de mise en scène ? Alors oui, Soeur Elaine Lachance a recruté au passage une agence de comm’. Ce qui lui vaut aujourd’hui sans doute d’avoir les honneurs de la célèbre agence de presse AP. De la pub trop facile ? Soeur Elaine Lachance s’en moque. « Merci à AP pour avoir donné aux soeurs une telle visibilité ! C’est un jour si excitant ! », lance-t-elle, à grands renforts de points d’exclamation, sur Facebook. Pour l’instant, les soeurs du Bon Pasteur n’ont pas vu arriver de nouvelles recrues. Mais elles continuent à prier.

Cette article à été publié en Etats-Unis, Facebook et taggué , , . Sauvegarder le lien permanent.

Les commentaires sont fermés.